Cédric-Georges Legrand au Grand-Palais

Formidable surprise créatrice d’un très jeune artiste. Dans ses signes structurants, considérablement enfouis, règne l’indistinction des racines cachées de l’humanité. Naissent alors d’autres possibles, et d’autres voies de vie, le tout explosé d’un monde intra-cellulaire, voire cosmique, fondu en une seul jungle de signes et de couleurs. Virtuose de l'hétérogénéité des champs sémantiques, Cédric-Georges Legrand vagabonde dans l’écriture sauvage de la défiguration. Il nage lentement dans les creux cachés des renaissances invisibles, au fond des marécages archaïques, et dans le monde tellurique des origines. Il fouille littéralement l’éclatement de l’être. La peinture de Cédric-Georges Legrand est une boule de nerfs minutieuse, une plaie auto-soignée, une immense liberté labyrinthique.

Christian Noorbergen

Grand Palais Du 12 au 14 avril

Graphic Corner stand B23

Avec Philippe Molitz, François Houtin et quelques autres.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Miroir de l'Art

  • Facebook Social Icon

le meilleur de l'Art d'aujourd'hui

© 2018 par Auréoline éditions